Plus d’argent liquide dans les casinos, plus de blanchiment d'argent

By Ben Hamill - Novembre 20 2020
Partager

Plus d’argent liquide dans les casinos, plus de blanchiment d'argent

La Commission d'enquête Cullen sur le blanchiment d'argent en Colombie-Britannique a entendu que si des restrictions avaient été imposées sur la quantité d'argent liquide que les clients étaient autorisés à apporter dans les casinos, le blanchiment d'argent n'aurait pas été aussi simple. Cette semaine, la commission a continué à entendre les témoignages de hauts représentants de la BCLC et d'autres responsables gouvernementaux, et en particulier les allégations selon lesquelles les revenus auraient eu la priorité sur les politiques de lutte contre le blanchiment d'argent.

Lors de son récent témoignage, Fred Pinnock, ex-directeur de l'unité de la GRC de l'équipe intégrée de lutte contre les jeux illégaux en Colombie-Britannique, qui a occupé ce poste de septembre 2005 jusqu'à sa retraite quelques années plus tard, a fait part à la commission d'une conversation privée qui avait eu lieu en 2009 entre Kash Heed, alors ministre de la législation de la Colombie-Britannique, et lui-même.  Selon Pinnock, Heed avait déclaré au cours de cette conversation que Rich Coleman, alors ministre en charge des jeux d'argent, était plus intéressé par les revenus que par le respect de la loi.

Lire La Suite...La Commission Cullen de la C.-B. entre dans sa prochaine phase 

Pinnock a livré une bataille perdue d'avance

Pinnock a également déclaré à la Commission que son expérience au sein de l'équipe chargée de l'application de la loi avait été dominée par un sentiment d'impuissance face à ce qu'il appelait une farce et une bataille perdue d'avance. La sécurité du public n'était tout simplement pas une priorité pour ses supérieurs, a témoigné Pinnock, et surtout pas en ce qui concerne le jeu.

Selon lui, c’est cette frustration ainsi que les frictions entre l'équipe en charge du respect de la loi et la BCLC, qui l'ont finalement conduit à prendre un congé maladie en décembre 2007, soit un peu plus d'un an après sa première affectation.

Coleman n'avait aucun égard pour le public

Pinnock a également témoigné sur le fait qu'environ un an après ça, en 2008, lors de la dissolution de l'unité de contrôle des jeux par le gouvernement libéral de la Colombie-Britannique, il est allé jusqu'à essayer de rencontrer Coleman afin de discuter de ses préoccupations concernant le blanchiment d'argent et les agissements des bandes organisées dans les casinos de la province. Il a essayé de programmer la rencontre par l'intermédiaire de sa petite amie de l'époque, la députée libérale Naomi Yamamoto.

Cependant, quand Yamamoto l'a approché, Coleman a réagi en l’humiliant publiquement devant toute l'assemblée du parti libéral. Yamamoto aurait décrit plus tard l'expérience comme ayant été méprisante, agressive et humiliante. Selon Pinnock, tout cela l'a finalement convaincu que Coleman ne voulait pas entendre les inquiétudes émises sur les casinos ou le blanchiment d'argent.

Kash Heed devrait avoir l'opportunité cette semaine de procéder à un contre-interrogatoire de Pinnock sur les déclarations faites à son sujet et à propos d'autres personnes.

Jouez à des casinos en ligne SÛRS et de CONFIANCE. Soyez un GAGNANT au Canada !

Partager