Le rapport de la Commission des jeux du Nevada est plein de surprises

By Ben Hamill - Février 13 2020
Partager

Le rapport de la Commission des jeux du Nevada est plein de surprises

Les casinos du Nevada semblent, pour la plupart d'entre eux, avoir récupéré de la situation financière lamentable collective de 2018, causée à l'époque par la réorganisation forcée de Caesars Entertainment, en cours de faillite. Cela semble certainement être le cas, compte tenu de la récente révélation de la Commission des jeux du Nevada selon laquelle les casinos locaux au cours de l'année fiscale 2019 ont servi des repas pour un montant de près de 3,03 milliards de dollars, cela étant complété par des ventes de boissons d'au moins 2,09 milliards de dollars. Tous les casinos qui rapportent au minimum 1 million de dollars ou plus au cours d'un exercice donné sont inclus dans le rapport annuel sur les jeux publié par la Commission.

Lire la suite... Woodbine Mohawk Park prêt pour la course au million

Les repas dressés et les boissons servies; bien que cela brosse sans aucun doute un tableau très clair du nombre d'invités que l'on estime être passés par les entrées des casinos locaux au cours des 12 mois; ne représentent que 17,2 % et 8,5 % respectivement du revenu brut global pour l'année mentionnée. Le principal trophée des revenus est allé une fois de plus aux jeux, avec les jeux de casino ayant représenté la part du lion des revenus à 35,7 % - ou 8,75 milliards de dollars en termes d'argent. Derrière les jeux, les chambres ont aussi eu le vent en poupe avec 6,44 milliards de dollars, c'est-à-dire 26,3 % du total des recettes générées par les complexes dans leur ensemble. 

Les jeux doivent-ils être un sujet de préoccupation?

Fait intéressant, et malgré le besoin évident de la Ville du péché (Sin City) ces derniers temps de tenter de s'éloigner des jeux comme principal générateur de revenus; avec la motivation la plus évidente derrière tout cela ayant été le bon sens de ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier pour ainsi dire; il semble y avoir une confusion presque tangible quant à savoir si la part de plus en plus équilibrée des jeux avec d'autres sous-secteurs est une très bonne chose, ou quelque chose à maîtriser rapidement avec un coup d'arrêt solide.

L'inquiétude est que compenser pour moins de revenus de jeux en augmentant divers frais regroupés sous l'égide de « frais de villégiature » peut finalement finir par faire plus de mal que de bien à l'industrie. Ce n'est en aucun cas une préoccupation infondée. Les clients deviennent de plus en plus en colère (et encore plus vocaux à ce sujet aussi!) avec le fait d'avoir à payer jusqu'à 45 CAD en frais de villégiature par jour dans certains des des lieux de haut standing du Strip. Des exemples de ceux-ci incluent le Bellagio, le Palazzo et le Wynn.

Beaucoup sont mal informés

Le rapport de la Commission des jeux a reçu sa juste part de réactions de rejet, avec certains utilisateurs des réseaux sociaux qui se sont dirigés vers la tribune numérique afin d'exprimer leur mépris des casinos; du moins pour ce qu'ils en pensent; les casinos ayant considérablement réduit les avantages précédemment accordés aux clients dans le but qu'ils s'occupent de leurs propres frais généraux.

La réalité est que les casinos, contrairement à la croyance populaire, distribuent plus de boissons et de repas gratuits (inclus) que jamais auparavant. 

Profitez de jeux d'argent EN LIGNE du style de ceux offerts à Vegas! Découvrez-en plus sur un casino en ligne.

Partager