Leisure Acquisition Renonce À Son Accord Avec Gateway

By Ben Hamill - Juillet 20 2020
Partager

Leisure Acquisition Renonce À Son Accord Avec Gateway

Il semble bien que le rêve du géant canadien Gateway Casinos & Entertainment de figurer à la bourse de New York au côté de Leisure Acquisition Corp, va rester un rêve. En fait, Leisure Acquisition Corp. a officiellement annulé l'opération à cause de ce qu'ils considèrent des mois d'inaction.

La Leisure Corporation, basée à New York, a annoncé en décembre dernier son intention de fusionner avec une filiale de la société de Gateway. À l'époque, ils avaient décrit cette opération comme ayant une valeur commerciale bien supérieure à $1,1 milliard.

La date de finalisation de l'opération, initialement prévue pour avril 2020 (au plus tard), a été repoussée quand Gateway a dû fermer tous ses casinos en raison de la crise sanitaire mondiale. En vertu de l'accord, Leisure Acquisition Corporation doit soit trouver une autre activité commerciale avant le 1er décembre, soit rendre toutes les liquidités investies à ses actionnaires. Et voilà que le désir de Gateway d'être coté en bourse n'a jamais vu le jour.

Lire La Suite...Evolution Gaming annonce 12 nouveaux jeux en direct 

Le Grand Objectif de Gateway

Bien sûr, Gateway cherche depuis longtemps à vendre des actions au public. Déjà en novembre 2018, la société avait déposé une première offre publique aux États-Unis. À ce temps-là Gateway espérait de générer environ CA$400 millions.

Mais en décembre 2019, Gateway a officiellement retiré sa demande d'introduction en bourse et son enregistrement, et a annoncé qu'elle préférerait négocier avec Leisure Acquisition Corporation, basée à New York. En procédant de manière plus pratique et en fusionnant avec cette société américaine, le géant canadien des casinos aurait épargné beaucoup de temps et d'argent en évitant le processus d'enregistrement nécessaire pour l'introduction en bourse.

Les Votes Négatifs Ont Causé L'Échec

Selon Dan Gagnier, le porte-parole de Catalyst Capital Group (la société qui a commencé ce processus qui les a menés nulle part), c'est le vote négatif des actionnaires de Leisure Corp. dans cette époque tourmentée par une crise mondiale qui doit être blâmé. Selon Gagnier, le résultat des votes de mars a eu une influence particulièrement négative sur l'accord qui - dans une situation normale - aurait eu un impact positif sur toutes les parties concernées.

Malgré cela, a déclaré Gagnier, Gateway est et reste une franchise parfaitement capable de générer des profits à long terme pour ses partenaires, et la société trouvera sans aucun doute des nouvelles façons pour atteindre ces objectifs à l'avenir.

Soyez un GAGNANT! Jouez dans un casino canadien EN LIGNE.

Partager