Prêt De Gateway Provoque La Colère De La Chambre Des Communes

By Ben Hamill - Octobre 12 2020
Partager

Prêt De Gateway Provoque La Colère De La Chambre Des Communes

Le prêt de CA$200 millions accordé par le gouvernement fédéral à Gateway Casinos & Entertainment dans le cadre du Crédit d'Urgence Pour Les Grands Employeurs (CUGE) a suscité des réactions très divergentes à la Chambre des Communes. Le député Pierre Poilievre a déclaré que selon lui, ce grand opérateur de casinos est essentiellement une entreprise en faillite qui profite de l'argent des contribuables pour survivre.

Le député Conservateur est tellement convaincu de sa propre opinion qu'il a entrepris, lors d'une récente réunion de la Chambre des Communes, un débat approfondi avec le Premier Ministre Justin Trudeau. Au cours de ce débat, il a même accusé Gateway d'avoir escroqué le Premier Ministre et les contribuables canadiens des CA$200 millions en question.

Lire La Suite...Gateway et Unifor concluent un accord d’intéressement​

Les Accusations Du Député Ne Sont Pas Exactes

Poilievre a basé son accusation sur le fait que Gateway n'a pas réussi à obtenir une cotation à la bourse de New York - un échec qui, selon le député, confirme certaines allégations faites par des experts financiers de Toronto sur la surévaluation du patrimoine de l'opérateur.

Cependant, en répondant aux allégations du député, le Directeur de la Communication et des Affaires Publiques de Gateway Casinos & Entertainment, Robert Mitchell, a souligné plusieurs inexactitudes dans les déclarations faites devant la Chambre des Communes. Ces inexactitudes ont été discutées avec le cabinet de Poilievre, et les idées fausses ont été corrigées. Mitchell a également souligné que le prêt accordé par le gouvernement à Gateway Casinos dans le cadre du projet de financement CUGE sera remboursé par l'opérateur une fois que les activités du casino auront repris leur rythme habituel.

Prévisions De Gateway

Cet opérateur puissant possède et supervise les activités quotidiennes de 26 casinos et salles de jeux dans trois provinces canadiennes. Suite à la crise actuelle, il a licencié au moins 8,000 de ses employés à partir du mois de mai de cette année. Une grande partie du prêt du gouvernement sert à réembaucher les employés licenciés de l'opérateur.

L'entreprise, qui est détenue et gérée de manière privée, a exprimé ses préoccupations concernant la réouverture des casinos de l'Ontario en particulier. Comme le nombre de personnes autorisées à entrer dans les casinos et les établissements locaux est limité à 50 personnes à la fois, la société ne serait pas en mesure de rouvrir sans un soutien financier considérable.

Maintenant que l'opérateur dispose des ressources financières nécessaires pour faire face aux conséquences engendrées par sept mois d'inactivité et à l'absence totale de revenus, il devrait bientôt reprendre ses activités au Casino Rama Resort. Cependant, ce casino a causé beaucoup de soucis à l'opérateur et aux syndicats.

Mettez VOS mains sur l'argent! Jouez aux JEUX DE CASINO en ligne.

Partager