Amende de 300 000 $ pour Boyd Gaming suite à détention abusive

By Ben Hamill - Septembre 30 2020
Partager

Amende de 300 000 $ pour Boyd Gaming suite à détention abusive

La Commission de contrôle des jeux du Nevada a condamné le casino Fremont de Las Vegas de Boyd Gaming à une amende de 300 000 dollars. Cette amende fait suite à un incident survenu en novembre 2019, au cours duquel une joueuse a été malmenée et détenue illégalement par des agents de sécurité pour le vol présumé de crédits de machines à sous appartenant à un autre joueur. Le message envoyé aux casinos de tout l'État est clair et net : soit vous traitez les clients avec respect, soit vous en en assumerez les conséquences.

Selon la plainte initiale déposée par le client, le personnel de sécurité du Fremont Casino Resort a, le 24 novembre dernier, menotté et détenu une cliente pendant environ 90 minutes à la suite du vol présumé de crédits de machines à sous.

Les images de vidéosurveillance montrent clairement un agent de sécurité du casino qui saisit une femme par le cou et le bras avant de lui passer les menottes et de l'emmener pour la soumettre à un interrogatoire.

Lire La Suite...La BCLC dévoile finalement les raisons de l’amende du FINTRAC

Manque de professionnalisme des agents de sécurité

Selon les informations contenues dans la plainte déposée par la Commission de contrôle des jeux du Nevada (NGCB) auprès du bureau du procureur général adjoint local, celle-ci a remis en cause la manière dont la femme a été traitée la nuit de l'incident. Les actions des agents de sécurité étaient complètement disproportionnées par rapport aux circonstances entourant l'incident, a rapporté le NGCB.

L'enquête a en outre révélé que les agents de sécurité avaient non seulement tenté de contraindre la femme détenue illégalement à avouer, mais l'avaient également forcée à payer une somme de 200 dollars avant de lui permettre de quitter les locaux de l'établissement de jeu. La tentative de dissimulation, a déclaré le président de la commission des jeux du Nevada, John Moran Jr, se révèle particulièrement troublante. A tel point que Moran s'est dit hésitant à imposer l'amende suggérée de 300 000 dollars, car selon lui, étant donné tout ce qui s'était passé le 24 novembre de l'année dernière, l'amende aurait dû être à juste titre plus élevée.

Boyd gêné de l'incident

La décision de ne pas imposer une amende encore plus élevée à Boyd Gaming est très probablement due au fait que l'opérateur a signalé l'incident aux autorités locales de régulation peu après qu'il se soit produit la nuit en question.

Selon le témoignage du vice-président de Boyd, Steve Thompson, devant la commission, l'opérateur a été gêné par la façon dont l'agent de sécurité a géré la situation qui, selon Steve Thompson, a consisté à essayer de jouer au héros au lieu de faire le travail qui lui avait été confié.

Il n'est pas clair si le ou les agents de sécurité fautifs ont été relevés de leurs fonctions.

Jouez à des jeux de casino FIABLES et SÛRS en ligne ! Ne manquez JAMAIS une machine à sous GAGNANTE.

Partager